Nos courses en France en 2019
(du 1er janvier au 31 décembre)
Pour vous éviter de tout relire à chaque visite, nos dernières courses sont maintenant en première lecture.

..............................

Dimanche 07 juillet : Caudebec-en-Caux - 76 - Trail du Mascaret - (Trail Tour Normandie)

Ce matin, direction Caudebec-en-Caux, en Seine-Maritime, pour participer au Trail du Mascaret, comptant pour le Trail Tour Normandie. Après une halte à 7h, à Sylvains-les-Moulins, pour embarquer Aline, nous passons par St Elier pour récupérer Daniel. Nous sommes tous inscrits pour faire 14km, Aline et Eva pour la randonnée, Daniel et moi, pour le Trail. Nos départs sont prévus à 9h30, nous avons le temps de récupérer nos dossards et de boire un petit café, avant d'assister au départ du 27km. Puis, nous retournons à la voiture pour nous préparer et ensuite faire une séance d'échauffement. Vers 9h20, nous sommes tous réunis devant l'arche de départ, prêts à en découdre avec les 14km du parcours.


Départ des 2 randonneuses, Eva (106) et Aline (102).

Nous sommes un peu plus de 400 inscrits, sur le Trail et 60 sur la randonnée, ça fait du monde. Après avoir écouté les rappels de l'organisateur, concernant le balisage, il nous invite à nous rapprocher de la ligne et donne le départ, en même temps que les cloches se mettent à sonner dans le clocher de l'église que nous longeons, avant d'attaquer la première montée, par une petite rue, assez large pour ne pas créer de ralentissement, tout au moins pour le premier quart du peloton, dont Daniel et moi faisons partie. La pente est raide, mais on peut quand même courir. Un petit ralentissement, en arrivant en haut de la côte, pour passer au dessus d'un tronc d'arbre, mais sans poser de gros problème. Nous sommes toujours ensemble, Daniel et moi, mais je lui dit que je vais avoir besoin de respirer un peu, car j'ai un peu forcé dans la montée. Lui aussi a besoin de reprendre son souffle et la partie plate va nous faire du bien.


Fabrice (423), Daniel (335), Eva (106) et Aline (102). Merci à Jean-Michel www.normandiecourseapied.com ,  pour les photos.

Vers le km4, dans une courte descente, je me retrouve juste derrière une jeune femme qui semble hésitante, je fais un écart pour la doubler juste avant d'entrer dans une partie très étroite et sinueuse. Impossible pour Daniel de m'emboiter le pas, c'est trop étroit. Je continue la descente, sans trop me poser de question, Daniel va bien me rattraper, dans la prochaine montée. Jusqu'au km6, je suis calé à l'arrière d'un petit groupe, et le rythme me convient très bien. Une légère montée, pas longue, mais bien "casse-pattes" nous oblige à ralentir la cadence. Dès le sommet, je relance sans trop de difficulté, laissant, au passage, 2 coureurs, un peu asphyxiés, et obligés de marcher un peu pour reprendre leur souffle. Quelques petites bosses, sans difficultés, toujours en forêt, nous permettent de maintenir un bon rythme. Dans un chemin assez large, Jean-Michel s'est installé pour faire les photos de tous les participants, pour www.normandiecourseapied.com. On échange, vite fait, un petit bonjour amical. Je reste vigilant car on arrive dans une descente qui dès le début semble un peu technique, beaucoup de racines, de branches basses, et des virages serrés, bref, il faut bien regardé partout et surtout ne pas perdre des yeux, le balisage. Une clairière sert d'emplacement pour le ravitaillement, nous sommes au km8, je ne m'arrête pas, j'ai un bidon avec moi, et il est suffisamment rempli, pour finir la course. Le chemin est large et comme c'est toujours en descente, j'en profite pour accélérer un peu, j'étais avec 2 coureurs, mais ils se sont arrêtés au ravitaillement, me voila donc seul. Vers le km9, je vois, au moment où j'arrive dessus, une bifurcation sur la gauche. Heureusement je n'ai même pas fait 1m de trop, mais il était temps. Au loin devant moi, j'aperçois des silhouettes qui zigzaguent entre les arbres. ce n'est pas une partie facile, il y a beaucoup de racines et pour sortir de ce labyrinthe, nous devons emprunter une longue partie en dévers. Nous sommes au km10 et nous sortons de la forêt pour déboucher dans un pré tout en descente. Nous passons près d'une ferme où des enfants crient : "C'est à droite après le portail". En effet, nous sortons de la ferme et c'est bien à droite que nous continuons de descendre  pour arriver à Ste Gertrude et son célèbre passage à gué.


Eva (106), la seule à avoir été prise en photo au passage du gué. Merci à Richard pour la photo  https://www.facebook.com/rcoupy/

J'ai de l'eau juste sous les genoux, ça fait du bien, mais c'est un peu difficile pour repartir car aussitôt après, ça grimpe pendant presque 2km. Je sers les dents, car je ne veux pas perdre trop de places, alors je me remets à courir le plus tôt possible, en montant, je recolle à l'arrière d'un petit groupe, il y a 3 hommes et 1 femme. Mais en arrivant au sommet, alors que le balisage indique qu'il faut tourner à droite, les 2 premiers hommes vont tout droit, la jeune femme, s'engage bien à droite et avec le 3eme homme, nous crions de toutes nos forces pour appeler les 2, partis tout droit. Quand nous attaquons la descente sur la droite, je les aperçois, en train de faire demi-tour, mais ils ont déjà fait au moins 50m. La jeune femme descend très bien et a pris un peu d'avance sur nous, mais nous arrivons à revenir à coté d'elle, le coureur avec qui j'ai fait la descente, la double et continue son chemin, moi, je reste un peu derrière elle. Puis, le chemin devient large, j'accélère un peu et je la dépasse à mon tour. Un spectateur, me dit qu'il reste 1km, c'est vrai que l'on voit le clocher de l'église et que l'arrivée est juste à coté, donc, je continue avec en point de mire le coureur devant moi, mais même si je réduis un peu l'écart, je ne peux pas revenir sur lui. Je passe la ligne d'arrivée en 1h24'30", à la 85eme place au scratch et 4eme V3H, très content de ma place et de mon temps. Daniel n'est pas très loin, il termine en 1h27'38", à la 114eme place au scratch et 37eme V1H. Aline et Eva terminent 41eme et 42eme de la randonnée en 2h41' et 5eme et 6eme V3F.

..............................

Dimanche 23 juin : Campigny - 27 - Trail du Domaine du Torf - (Trail Tour Normandie)

Aujourd'hui, je passe prendre Cédric à St Elier à 7h00, nous partons, tous les deux, participer au Trail du Domaine du Torf, à Campigny, un petit village près de Pont-Audemer, dans l'Eure. Nous allons faire la course la plus courte, comptant pour le Challenge Trail Tour Normandie, un Trail de 6km, au programme, il y a aussi un 15,5km, un 24km et un 41km. Notre départ est prévu à 9h, et une course aussi courte demande quand même un peu d'échauffement, car ça va aller très vite. Arrivés sur place à 8h, nous récupérons nos dossards rapidement, et après un petit café, direction l'échauffement.
Le peloton du 41km, parti à 7h30, était composé de 30 coureurs, ce n'est pas beaucoup. Le 24km, le 15km et le 6km vont partir à 9h, mais les organisateurs ont prévu des sas, pour chaque course. En premier, le sas du 24km, en 2eme celui du 15km et enfin nous partirons pour le 6km, avec entre chaque départ, 5' de décalage. Il est tout juste 9h quand le départ du 24km est donné, à peine 30m après le départ, les coureurs partent sur la gauche. Puis, 5' plus tard, c'est au tour du 15km de partir, pour eux, c'est tout droit. Et voilà que c'est à nous de nous avancer jusqu'à la ligne. Le speaker, fait un bref décompte et c'est parti pour 6km.


Départ rapide pour notre course.

Nous tournons aussitôt sur la droite et déjà un petit peloton s'est formé en tête, nous sommes une dizaine, et oui, je dis nous, car je fais parti de ce groupe, tout comme Cédric. Ca va vite, après 1km, je décide de laisser partir une partie du groupe, pour me caler sur une vitesse me convenant un peu plus, pour être sur d'aller au bout de la course. Cédric est devant moi, et me distance dans la première montée, un coureur me double, puis un 2eme, mais dans la descente, je les redouble et je reviens dans la foulée de Cédric. Nous faisons une grande partie ensemble. La montée suivante me casse un peu les jambes et comme beaucoup, je termine en marchant, reperdant un peu de terrain. Une belle portion plate, permet à tous de pouvoir courir.


Avant d'attaquer la 2éme descente.

Nous arrivons dans la grande descente, je décide de revenir sur Cédric, je le double et je continue au même rythme, il y a encore une belle montée, pour rejoindre l'Eglise et je me dis que Cédric va revenir dans la montée, alors, j'augmente mon avance, tout va bien, il y a un coureur devant, que je rattrape et que je double. Sans beaucoup de répit, il faut attaquer la montée, c'est dur mais je cours le plus loin possible, jusqu'à un virage où la pente devient plus dure, je marche, pour finir la partie avec des escaliers, avant de déboucher sur la route, il me reste à peine 500m, je me retourne, pas de Cédric, c'est tout plat, je relance en courant et je passe la ligne d'arrivée à la 10eme place au scratch et 1er V3H en 30'05". Cédric arrive en 30'35", à la 12eme place et 3eme V1H. Nous sommes tous les deux, très contents de nos places. Un bref passage au ravitaillement avant d'aller nous changer, puis boire un petit café, avant de prendre la route pour rentrer. Prochaine étape du Trail Tour Normandie, le 7 juillet à Caudebec-en-Caux, en Seine-Maritime, pour le Trail du Mascaret.

..............................

Samedi 15 juin : Villequier - 76 - Trail des  Châteaux - (Trail Tour Normandie)

Ce matin, départ de Damville, à 11h00. En compagnie de Dominique et Aline, nous traversons le Pont de Brotonne, pour nous rendre en Seine-Maritime, à Villequier, un petit village en bord de Seine, à quelques km de Caudebec -en-Caux, pour participer au Trail des 5 Châteaux, comptant pour le Trail Tour Normandie. Eva, Dominique et Aline vont faire la randonnée loisir des 3 Châteaux, sur une distance de 10km et moi, je vais faire le même parcours, mais en participant au Trail des 3 Châteaux. Nous avons opté pour un petit pique-nique au bord de l'eau, en attendant nos départs, prévus à 15h15, et comme nous avons un peu de temps, nous visitons un peu ce petit village en quête d'un endroit où boire un café ... Il ne reste plus qu'un seul commerce, et heureusement pour nous, c'est une pizzéria et nous pouvons prendre nos petits cafés, en terrasse, avant de rejoindre les bords de Seine pour voir les courses des enfants. Puis nous rejoignons la voiture pour nous préparer.
Je profite du départ de la course de 25km, pour suivre un peu le peloton, pour m'échauffer un peu, je me rends compte qu'après 1km de plat sur le chemin bitumé, bordant la Seine, il faut tout de suite monter par un petit chemin, pas large, et surtout très pentu. Je suis à l'arrière du peloton du 25km et tout le monde est à l'arrêt ... je fais demi-tour et je continue mon échauffement en empruntant une autre montée ... ça n'a pas l'air facile ... En revenant vers le départ, je croise les concurrents du 17km qui viennent juste de partir. Il est temps de rejoindre le départ, pour essayer de bien me placer.


Départ le long de la Seine

Assez bien placé sur la ligne de départ, j'arrive à tenir un bon rythme, jusqu'au sommet de la première bosse, où un bénévole m'annonce que je suis 32e, c'est bien, surtout que j'arrive à bien relancer sur la partie plate, pas très longue, avant d'enchainer sur une courte, mais très pentue, descente, que je négocie pas trop mal, en doublant, au passage un coureur, accroché à la corde, mise en place par les organisateurs, pour faciliter la descente, mais qui était, un peu au ralenti. Je passe le 1er ravitaillement, au km3,5 sans m'arrêter, avant de remonter vers le sommet du village, en coinçant un peu, dans les derniers mètres. La partie plate sur la route me fait du bien. Toujours sur le plat, j'entre à nouveau dans le bois, il n'y a personne devant moi, et je continue à un bon rythme, il y a de la ru balise, partout en l'air, impossible de se perdre ... et pourtant, et oui ... je continue tout droit dans le chemin ... jusqu'à m'apercevoir qu'il n'y a plus de ru balise, et là, je réalise que je me suis trompé. Je fais vite demi-tour et en arrivant au carrefour que j'avais raté, cette fois, je vois le petit panneau, indiquant qu'il fallait tourner sur la droite, rien à dire, c'est vraiment de ma faute ... j'ai perdu 2', alors j'attaque la descente en doublant quelques coureurs, mais je sais bien que j'ai perdu des places et que ça va être dur pour revenir. La descente me permet de revenir dans le bas de Villequier, pour passer devant l'église et à partir de là, j'attaque directement la 2e grande montée. Pour commencer, il faut traverser la cour de la Mairie, puis un petit chemin, pas large, permet, à tous les coureurs d'atteindre une 2e fois le point le plus haut du village. Un beau passage, à plat, dans la cour du Château de la Guerche mène au 2e ravitaillement, au km7,5. Il ne reste plus qu'à descendre jusqu'à la Pierre tournante, par un beau chemin, bien pentu, avant de traverser la route départementale n°81, pour rentrer jusqu'à Villequier par le chemin en bord de Seine, et franchir la ligne d'arrivée, pour moi, en 1h06'55", à la 46e place au scratch et 2e V3H.
Dominique termine sa randonnée en  1h55', Eva et Aline arrivent ensemble en 2h20'.

..............................

Dimanche 9 juin : Bon-Repos sur Blavet - 22 - Trail de Guerlédan - (Trail Tour National) - Récit : ICI

..............................

Dimanche 26 mai : Franqueville St Pierre - 76 - Trail de La Galopée - (Trail Tour Normandie)

Aujourd'hui, une nouvelle étape du Trail Tour Normandie, nous attend, et, c'est en direction de la Seine-Maritime que nous partons, Daniel, Cédric et moi. Eva n'a pas voulu venir avec nous pour faire la randonnée. Nous sommes tous les 3 inscrits pour la distance la plus courte, 10km. Arrivés vers 8h15 et après avoir récupéré nos dossards, nous assistons au départ du 32km, donné à 8h30. Le nôtre est prévu à 9h20, ce qui nous laisse le temps d'aller nous échauffer un peu ... Quelques gouttes de pluie et un ciel très gris, nous font douter, concernant la tenue pour courir ... doit-on mettre la veste de pluie ou pas ? Il ne nous faut pas longtemps pour décider, ça sera sans la veste de pluie, pour un trail de 10km, qu'on espère boucler en moins de 50', ça devrait bien se passer ...
Robert Garito, le speaker de la course, nous annonce que nous sommes 230 inscrits, pour ce 10km, puis il nous invite à nous rassembler sous l'arche de départ et c'est Philippe Leroy, le Maire de Franqueville St-Pierre, qui donne le départ, comme prévu, à 9h20'.

Nous sommes placés en début de peloton et dès le départ, nous pouvons prendre un bon rythme, sans perdre de temps à piétiner, en attendant de franchir la ligne ... Une boucle autour du stade, suivie par la traversée du parking du Lycée Galilée, puis nous empruntons un chemin, face au vent, avant de tourner vers la gauche, en direction du Fond de Brunval. Le chemin se rétrécit et surtout il est rempli d'ornières, dangereuses pour les chevilles, je laisse Cédric, passer devant, c'est plus prudent d'être les uns derrière les autres dans ces passages là. Environ 100m plus loin, Wilhelm, qui fait le reportage photos pour www.normandiecourseapied.com est installé sur le bas côté pour nous prendre en photo, un petit coucou, au passage et nous continuons notre chemin.


Cédric (383), Fabrice (400) et Daniel (250). Merci Wilh, pour ces photos, au 2e km ... même coude levé ... même petite bouée ... Tout va bien !!!

Nous sommes au km2 et dans la descente qui mène au Fond de Brunval, il faut éviter les nombreuses pierres qui jonchent le sol, la prudence est recommandée, mais nous gardons toujours le même rythme. Quelques flaques d'eau et un peu de boue ne nous font même pas ralentir dans le fond de vallée, mais nous devons grimper, pour rejoindre Belbeuf, par un chemin assez pentu, que nous devons finir en marchant ... Puis nous traversons Belbeuf en courant sur le bitume, pendant environ 1km, avant de redescendre par un chemin en forêt, jusqu'à un lieu-dit "Les Hauts Vallons", où, la aussi, nous retrouvons le bitume pendant 500m. Puis au détour d'un grand virage, nous empruntons un chemin sur la droite, pour une belle grimpette, que je vais avoir du mal à monter en courant ... C'est Daniel qui va me motiver pour que nous ne perdions pas trop de temps. J'alterne la course et la marche, comme ceux qui sont devant moi, pendant 1,5km, avant d'atteindre le haut de la forêt. Encore 2,5km à tenir, c'est tout plat jusqu'à l'arrivée, je ne me suis fait doubler que par une seule, jeune femme, pendant la montée et d'après Daniel qui regarde vers l'arrière, nous ne devrions pas être doublés ... Vers le km 8,5, nous retrouvons Wilh qui a changé d'endroit pour prendre les photos de tous les arrivants.


Cédric (383), Fabrice (400) et Daniel (250). Merci Wilh, pour ces photos, au km8,5

Nous entrons dans le stade, Cédric est devant nous. C'est le premier à terminer, il passe la ligne en 48'29" à la 30e place et 5e V1H, ensuite Daniel me laisse passer devant, je termine donc en 48'53", à la 32e place et 2e V3H, puis Daniel en 48'54", termine 33e et 6e V1H. Nous passons tous les 3 par le poste de ravitaillement, sans oublier la petite bière offerte par les organisateurs. Et voilà, encore une belle petite course, terminée, retour pour tous, avant midi, dans nos maisons respectives.

..............................

Dimanche 19 mai : Lyons La Forêt - 27 - Trail de Lyons - (Trail Tour Normandie)

Ce matin, nous prenons la direction du nord du département de l'Eure pour participer au Trail de Lyons-La-Forêt. Dominique et Aline sont aussi du voyage, ils vont faire la randonnée de 12km, avec Eva, pendant que moi, je vais faire le Trail de 12km, comptant pour le Trail Tour Normandie. C'est la première fois que nous allons courir à Lyons-La-Forêt, et pourtant, je connais bien le coin, pour m'y être baladé, souvent, quand j'étais gamin. Toute ma famille, côté maternelle, habite dans la vallée de l'Andelle et j'y ai passé de nombreuses vacances. Alors, que ce soit, la Place de la Halle, la Fontaine Sainte-Catherine ou l'Abbaye de Mortemer, je n'ai que des bons souvenirs de Lyons-La-Forêt.
Le temps est très nuageux ce matin et la pluie, annoncée par la météo, devrait tomber dans la matinée. Nous trouvons une place de stationnement sur le bord de la route, mais il faut revenir à pied jusqu'au gymnase, près du stade, pour récupérer nos dossards. Eva, Aline et Dominique sont déjà prêts, leurs dossards épinglés, ils rejoignent tranquillement la ligne de départ, située à côté des Halles, magnifique bâtiment du XVIIIe siècle, qui sert, aujourd'hui, d'abri pour le marché. Pendant ce temps, je pars m'échauffer un peu, en allant reconnaitre les 2 derniers km, puis, le petit tour des anciens remparts de la ville. Il est 9h45, je retrouve Stéphane, le speaker, et Didier, l'organisateur, on échange vite fait, un petit bonjour, mais il est temps de rejoindre la ligne de départ. je me place dans le premier quart du peloton, encore une fois, sur 12km, ça va partir très vite ... Didier nous annonce que pour nous, le balisage est jaune, comme la couleur de nos dossards (bien vu) et que nous sommes 220 au départ, c'est le plus gros peloton des 3 courses, puis, à 10h, il donne le départ. Nous faisons une boucle autour des remparts de la vieille ville avant de repasser sous l'arche et cette fois d'attaquer réellement la course. Nous quittons le bitume pour un sentier, tout en dévers. Les organisateurs ont accroché quelques affiches "ATTENTION AUX BARBELES", le sol est très glissant et le marquage à la peinture orange des nombreuses racines, n'empêche pas, au coureur devant moi, de trébucher, heureusement, il arrive à se rattraper de justesse et évite la chute. Le chemin devient plus large et surtout, plus stable, c'est l'endroit qu'à choisit Wilhelm, pour faire le reportage photos pour www.normandiecourseapied.com je lui fais un petit coucou en passant. Tout va bien, mais nous quittons ce beau chemin, pour attaquer la première montée, dans la forêt, à nouveau, racines, boue et glissades font le malheur de quelques coureurs. Pour moi, ça va, je suis juste obligé de faire quelques pas en marchant, parce que devant moi, ça marche, mais je ne glisse pas et dès le sommet, je repars en courant, cela ne fait pas encore 2km de course et c'est déjà bien étiré. Je me cale derrière 2 coureurs qui ont un bon rythme et ensemble, nous remontons sur quelques participants, surement partis trop vite et déjà en train de marcher. La 2éme montée arrive très vite et nous l'avalons sans perdre trop de temps. Ensuite, nous allons rester ensemble pendant toute la durée de la course, sans jamais nous faire doubler. C'est un parcours très agréable, le balisage est parfait, et même si nous avons des portions communes avec les participants du 35km et du 22km, à chaque bifurcation il y a des pancartes, à la couleur de chaque course, pour nous indiquer le bon chemin. Wilhelm, qui s'est installé pour prendre des photos de tous les participants, à environ 3km de l'arrivée, m'encourage, c'est sympa. Avec mes 2 compagnons, nous sommes toujours ensemble quand nous entrons dans le parc des sports, je termine à la 37éme place, en 1h00'02" et 4éme V3H. Je suis très content, il y a pas mal de monde derrière, puisque nous sommes 218 coureurs classés.


Merci Wilh, pour ces photos, au km2,5 et 9.


Merci Jackie (CB2000), pour ces photos, au départ.

Après m'être ravitaillé, je suis parti jusqu'à la voiture pour me changer, et j'ai juste eu le temps de fermer la portière, avant qu'un déluge  s'abatte sur Lyons-La-Forêt. Je pense à Eva, Aline et Dominique qui sont encore en train de marcher, ça gâche toujours un peu la fête, ce genre de situation. Je finis de me changer et vers 11h30, je décide de rapprocher la voiture, pour leur éviter de remonter la côte pour me rejoindre. Coup de chance, des voitures sortent du parking du stade et je trouve une place à 30m de la salle où se trouve le ravitaillement d'après course. Il pleut toujours, mais je vais quand même boire la bière que j'ai bien mérité, en guettant l'arrivée de mes 3 marcheurs. C'est Dominique qui termine le premier, il passe la ligne en 1h45', et toujours sous la pluie, Eva et Aline terminent en 2h05'.
Une fois tout le monde, changé et séché, pas question de sortir le pique-nique de la glacière, nous décidons de repartir, toujours sous la pluie, en direction de chez Aline et Dominique, où, cette fois, bien au chaud et au sec, nous finissons cette aventure "Trail et Rando de Lyons-La-Forêt", en mangeant notre pique-nique et en buvant une bonne bière.

..............................

Samedi 27 avril : Lillebonne - 76 - Radicatrail - (Trail Tour Normandie)

Aujourd'hui, c'est en direction de Lillebonne, en Seine-Maritime, que nous partons, pour passer la journée et participer au Radicatrail. Eva, Aline et Dominique sont inscrits pour la Rando de 14km et moi, sur la même distance, mais pour le Trail. Nous partons à 11h de Damville et nous arrivons au Parc des Aulnes de Lillebonne à 12h45. Comme il n'y a personne aux retraits des dossards, nous en profitons pour récupérer les nôtres. Nous nous installons sur une table, dans la salle des Aulnes, pour pique-niquer, nous avons du temps car le départ de mon Trail est prévu à 15h30 et celui de la Rando, à 15h45. Nous allons même pouvoir assister aux courses pour les enfants qui doivent commencer à 14h. Pendant que nous prenons un petit café, les enfants sont appelés pour le premier départ. Pour l'instant, il ne pleut pas, c'est bien, car la météo est plutôt orientée vers de l'eau pour l'après-midi. Les 4 courses des enfants, se déroulent sans problème, et tous repartent avec une belle médaille atour du cou. Nous trouvons un endroit tranquille pour enfiler nos tenues de sportifs et dès que je dépose mon sac à la consigne, je pars m'échauffer un peu en trottinant dans le Parc, car je sais que 14km, ça va partir vite et je n'ai pas envie de partir à froid. A 15h15, le speaker nous invite à nous rassembler près de la ligne de départ. Un petit bisou à Eva en passant et je rejoins les 500 participants. Je remonte un peu le peloton vers l'avant, pour ne pas être trop loin, car ça risque de piétiner au départ.
Après un décompte rapide, nous partons juste à 15h30, pour un petit tour dans le Parc. Puis dès la sortie, nous attaquons une belle montée sur une route bitumée, nous menant à un petit passage étroit où nous entrons dans la forêt. J'ai bien fait de me placer en avant, et comme j'ai réussi à monter la côte en courant, le passage étroit ne me pénalise pas trop. Il y a juste une jeune femme, qui se prend le pied entre le mien et une pierre, elle manque de tomber, mais évite la chute de justesse, tout en gardant le sourire. Elle est juste devant moi, et le chemin, certes, pas large, mais bien damé , permet de courir sans aucun problème, ce qu'elle fait très bien, du coup je vais la suivre pendant presque toute la course. Dès que c'est plat, elle accélère et je la suis, en montée, elle est comme moi, un peu plus "timide", alors nous ralentissons. Elle est aussi très à l'aise dans les descentes tout en restant prudente, ça me convient très bien.


Merci Jean-Michel pour cette belle photo.

Un peu avant le ravitaillement je vois Jean-Michel, qui fait le reportage photos pour www.normandiecourseapied.com, il n'a pas l'air d'avoir chaud. On se salue, vite fait et j'arrive au ravitaillement. J'ai mon bidon et pour 14km, ça devrait le faire. Dès la sortie du ravitaillement, nous grimpons par un petit chemin, c'est dur, mais je ne veux pas quitter la jeune femme qui continue de m'ouvrir la voie, alors je sers les dents et j'avance. Au km8, passé en 48', nous sommes au sommet de la 3eme côte et sur une portion bitumée qui nous permet de redescendre vers un chemin entrant dans la forêt, nous doublons quelques participants. Nous arrivons au km10, en tout juste 1h, dans la dernière montée, elle parvient à doubler quelques coureurs, mais moi, je reste coincé derrière, jusqu'à la sortie du bois. Je peux les dépasser dans le chemin, face au vent, heureusement parce qu'aussitôt après, c'est une petite sente qui nous permet de rejoindre un stade, dont nous faisons le tour, toujours par un passage très étroit. J'ai rattrapé un coureur, autour de ce stade, et dans la descente, dans la forêt, j'accélère mais il ne veut pas se laisser doubler, pas grave, je le suis, je trouve bizarre qu'il aille aussi vite, vu que je l'ai rattrapé facilement. Nous descendons très vite et une fois sur la partie bitumée que nous avions emprunté pour la montée du départ, je me porte à côté de lui, il est tout blanc, je lui demande quelle est sa catégorie, il a du mal à me répondre qu'il est V2, donc ça me rassure, mais je continue d'accélérer et dans le Parc, je double encore un concurrent, plus jeune, et je termine en 1h19'06" à la 134eme place au scratch e 4eme V3H, au pied du podium ... Au ravitaillement, je retrouve la jeune femme, avec qui j'ai fait une partie de la course, elle a terminé 132eme en 1h18'49" et elle aussi est 4emeV1F, au pied du podium ...


Eva, Dominique et Aline, au départ de la Rando.

Partis un quart d'heure après le Trail, Eva, Dominique, Aline et les 170 randonneurs, ont emprunté le même parcours. Les adeptes de la marche nordique, au nombre de 80 ont eux-aussi pris le départ sur le même parcours, et, si pour la randonnée, il n'y a pas de classement, ça n'est pas le cas pour la marche nordique, et là, ça ne rigole pas. Les premiers de la marche nordique terminent en 1h35' ... Dominique, passe la ligne d'arrivée en 2h13' quand à Aline et Eva, elles terminent en 2h35', sans avoir eu besoin de mettre leurs capes de pluie.
Une fois, tous, changés et propres, nous buvons une bonne bière tous ensemble, puis nous nous installons autour d'une table, car nous avons pris l'option repas d'après course. Et voilà, comment se termine une belle journée à Lillebonne. Pour le retour, c'est Aline qui a conduit et à 21h, nous étions rentrés à Damville.

..............................

Samedi 20 avril : Bugeat - 19 - Millevaches Monédières Raidlight Trail - Récit : ICI

..............................

Dimanche 14 avril : Gravigny - 27 - Trail de la Maladrerie - (Trail Tour Normandie)

Avec Daniel, Cédric et Romaric, nous avons décidé de participer au Challenge Trail Tour Normandie (TTNormandie), mais pour pouvoir être classés, nous devons participer à au moins 8 Trails, dont 5 en Seine-Maritime et 3 dans l'Eure. Pour notre 4éme Trail, le déplacement n'est pas trop long, puisque nous allons, ce matin, à Gravigny, une petite ville située dans la périphérie d'Evreux. Nous sommes tous les 4 inscrits sur la course la plus courte, le 13,2km, dont le départ est donné à 10h15, pas besoin de se lever de bonne heure ... Nous nous retrouvons sur place, tous les 4, un peu avant 9h, pour voir le départ de la course de 31km, puis nous allons chercher nos dossards, tranquillement. Entre temps, Carlos, un autre membre de l'Association de Daniel, "Run'In Conches", nous rejoint. Lui aussi est inscrit sur le 13,2km. Nous partons nous échauffer un peu, et pendant le départ du 19km, nous faisons une petite photo du groupe.


Carlos, Fabrice, Daniel, Romaric et  Cédric, avant le départ.

Ils étaient 63 au départ du 31km et 90 au départ du 19km. Nous sommes un peu plus nombreux au départ du 13,2km, le speaker nous demande de nous rassembler sous l'arche de départ et annonce que nous sommes 130 partants. C'est le Président de l'AOCPHS, Alain Legarçon, qui donne le départ ... et comme prévu, ça part très vite à l'avant. A peine avons-nous quitté l'enceinte du site de la Maladrerie, que nous traversons un bras de rivière, puis, nous avons 1km de route pour étaler le peloton, avant d'attaquer la première grosse difficulté, une montée "droit dans la pente", et là, pas question de passer à plusieurs, c'est un par un, les uns derrière les autres que nous pouvons grimper les premiers 50m, coincés entre deux clôtures ... Il y en a qui arrivent à courir dans la montée, mais moi, je préfère marcher à un rythme soutenu, les mains sur les cuisses, jusqu'au sommet d'où je repars en courant. Une courte ligne droite, large, permet de dépasser ceux qui ont trop forcé dans la montée ... puis nous redescendons par un petit chemin en zigzag au milieu de la forêt, jusqu'à un petit groupe de maisons, où nous retrouvons un peu de bitume, pendant une centaine de mètres. Nous rentrons à nouveau dans la forêt pour, une nouvelle grimpette, beaucoup moins dure que la première, j'arrive à courir et en arrivant en haut, nous traversons la route qui relie Nétreville à Gravigny, il y a des bénévoles qui arrêtent la circulation, pour nous permettre de passer. Une longue ligne droite bitumée d'au moins 500m nous conduit jusqu'à l'entrée d'une ferme. De là, nous quittons le bitume pour attaquer une belle descente très caillouteuse. C'est à cet endroit, que Cédric est revenu à ma hauteur. C'est sympa, et nous arrivons au ravitaillement en 25'. Un peu plus loin, juste au km5, passé en 26'40", nous voyons Wilhelm qui est venu faire le reportage photo pour www.normandiecourseàpied.com , j'ai juste le temps de lui faire un petit coucou.


Romaric, Carlos, Cédric, Fabrice et  Daniel,  qui courrait sous les couleurs de nos amis "DEFI JOËLETTE". ( Merci à Wilh pour les photos)

La boucle qui va nous permettre de revenir au ravitaillement n'est pas facile, je la connais pour l'avoir faite l'an dernier sur le 31km et je préviens Cédric que plusieurs bosses nous attendent ... mais nous ne lâchons pas le rythme et c'est encore ensemble que nous retrouvons le ravitaillement, en 47', vers le km8,5. De cet endroit, nous repartons pour 5km quasiment identiques à l'aller, à l'exception d'un passage tout en dévers, à flanc de colline, nous permettant d'avoir une vue panoramique de Gravigny jusqu'à Evreux, en voyant même la ligne d'arrivée en contrebas. Après la descente, encore 1km à parcourir et je motive Cédric pour que nous puissions terminer ensemble, sans que des coureurs nous rattrapent et nous doublent. Nous passons la ligne d'arrivée, main dans la main en 1h12'36", à la 36éme place au scratch, pour moi et 37éme pour lui. Il finit 8éme V1H et moi, 3éme V3H, nous sommes très contents, l'un comme l'autre. Arrive ensuite Romaric, en 1h23'57", 69éme au scratch et 28éme SH, puis Carlos, en 1h24'52", 71éme au scratch et 16éme V1H et enfin Daniel passe la ligne en compagnie de tout le groupe "DEFI JOËLETTE" en 1h34'28", à la 108éme place au scratch et 22éme V1H.


J'ai été obligé de repasser la ligne d'arrivée avec ma petite fille ...  ( Merci à Wilh pour les photos)

Prochaine étape du TTNormandie les 27 et 28 avril, à Lillebonne, pour le Radicatrail, mais avant je serais avec ma bande de copain à Bugeat, en Corrèze, le week-end de Pâques, pour le "Millevaches Monédières Raidlight Trail" et ses 47km ...

..............................

Dimanche 24 mars : Louviers - 27 - Trail et Marche des Violettes - (Trail Tour Normandie)

Encore une fois, pour Eva et moi, le réveil sonne de bonne heure. Aujourd'hui, nous prenons notre voiture et  nous avons rendez-vous avec Wilson, à 6h45, sur le parking du "Carrefour Market" de Damville, puis avec Aline, à Sylvain les Moulins, ensuite, direction Louviers pour la 4éme édition du Trail et Marche des Violettes. Sur place, nous retrouvons Daniel, Cédric, Jean-Claude, Romaric, Didier, Momo et Marie-Claude. Après avoir récupéré nos dossards, nous prenons un petit café, offert par les organisateurs, c'est très convivial. Je croise beaucoup de têtes connues et comme je suis (un petit peu) bavard, je passe du temps à discuter avec de nombreuses personnes, mais c'est aussi ça, la convivialité de la course à pied. Il est temps, pour moi de rejoindre la voiture pour finir de me préparer et d'aller m'échauffer, histoire de ne pas partir à froid. C'est mon vieux copain, Daniel Robin, qui est le speaker de la course et c'est toujours un plaisir de le rencontrer et nous voilà reparti à discuter ... j'arrive quand même à faire 2km en trottinant avant de rejoindre la ligne de départ, comme d'habitude, c'est le moment de faire une photo avec les copains du groupe de Daniel "Run'In Conches" et nous invitons Daniel à se joindre à nous. Un autre rendez-vous photo pour moi, avec les membres du "Team Raidlight", auquel j'appartiens, car c'est assez rare que nous soyons 4 au départ d'une course, alors il faut en profiter, aujourd'hui, il y a Damien, Ludo, Florent et moi.


Fabrice, Romaric, Daniel, Cédric, Jean-Claude, Wilson et Daniel, le speaker, avant le départ.


Fabrice, Damien, Ludo et Florent, le Team Raidlight, au départ du 25km.

Nous sommes tous derrière l'arche de départ et après avoir donné les dernières instructions de course, Fred Languerre, l'Organisateur, donne le départ du 25km. Pour le premier km, nous restons sur une allée bitumée, parallèle à la route. Malgré la pente douce, les costauds prennent déjà le large et le peloton est bien étiré quand nous attaquons la première montée dans la forêt par un chemin qui va nous permettre d'atteindre le point le plus haut du parcours. Il est situé juste à l'endroit où nous traversons la RD81, au km4,5. Je passe au km5 en 28'40", je connais bien l'endroit car c'est ici que je me suis installé lors des éditions précédentes, pour faire les reportages photos pour www.normandiecourseapied.cm mais cette année, place à la découverte du parcours en courant. Il fait bon pour courir et les chemins ne sont pas gras, c'est très agréable, d'évoluer dans ce magnifique massif forestier. Depuis la traversée de la RD81, nous descendons en pente douce en alternant entre des passages monotrace et des grandes allées très larges, pour l'instant, le balisage est parfait, difficile de se perdre. Nous arrivons au km8, le chemin est large et en ligne droite, mais la pente est raide. Je vois le sommet au loin et de nombreux coureurs marchent pour finir la montée. Je ne suis pas meilleur qu'eux et je marche aussi, j'en profite pour boire et manger un petit gâteau sec ...
Au passage du km10, passé en 58'10", nous quittons la forêt un court instant, le chemin est défoncé, ce sont surement les engins de débardage qui sont la cause de ces énormes tranchées, qu'il faut contourner pour pouvoir continuer d'avancer. Encore une belle montée, où je suis obligé de marcher et j'arrive au km12,5, c'est la mi-course, mon chrono indique 1h13', c'est bien, je suis content.


Daniel, Cédric, Jean-Claude, Wilson, Romaric, Didier et Fabrice pendant la course (Merci à Philippe Heute pour les photos).

J'arrive au pied d'une belle bosse, encore une fois je suis obligé de marcher et je perds un peu de temps, au sommet, j'ai 1h30 à ma montre et 15km, en effet, j'ai perdu un peu de temps, mais ce n'est pas méchant ... A peine 500m, plus loin j'arrive au ravitaillement, un petit bonjour, aux bénévoles, mais je ne m'arrête pas, j'ai tout ce qu'il me faut, sur moi, pour 25km, pas de problèmes. A partir de maintenant, il me reste moins de 10km à faire, c'est bon ... pendant une cinquantaine de mètres, le chemin est séparé en deux par des barrières et de la rubalise et un bénévole surveille et guide, en même temps les coureurs, pour moi, c'est sur la gauche, et si je comprends bien, on doit faire une boucle et revenir dans l'autre sens et bifurquer, vers la gauche pour rejoindre l'arrivée, mais il faut déjà faire la boucle ...
A peine, le ravitaillement passé, une jeune femme qui vient d'en repartir, me suit dans la descente et nous faisons ensemble une portion plate. Elle me dit qu'au ravitaillement, les bénévoles lui ont dit qu'elle était 3éme et que la 2éme n'était pas loin devant, donc elle ne veut rien lâcher et espère la rattraper. Nous arrivons dans une grande montée, elle fait l'effort de continuer de courir, je n'arrive pas à la suivre, dommage, je la vois prendre le large et il y a même la 4éme qui me double en montant, elle aussi en courant. Mais dès le sommet, je reprends un bon rythme et je reviens assez vite sur elle. Elle est en train de payer son effort, fourni pour monter la côte, elle n'a plus de jambes et est obligée de marcher, je l'encourage à redémarrer, mais elle ne me suit pas. Nous sortons de la forêt et empruntons une portion bitumée, mais le vent est face à nous ... je serre les dents, je trouve le vent glacial et pourtant il ne fait pas froid ... avec le recul, je pense que ces 800m face au vent ont été les plus pénibles de toute la course ... Ouf, je rentre à nouveau dans la forêt et j'aperçois le poste de ravitaillement de tout à l'heure, il n'y a plus de vent, ça redevient agréable de courir ... Ce qui est agréable aussi, c'est le bénévole qui annonce que nous sommes au km20,5 et qu'il reste moins de 5km pour passer la ligne d'arrivée, ma montre indique 2h02', c'est cool, je me dis que finir juste sous les 2h30, ça serait pas mal, alors, je profite que je vais bien, pour accélérer un peu.
Avant de traverser la RD81, je double une femme, et je lui demande si elle est bien sur le 25km, elle me dit que oui, mais qu'elle vient de se faire doubler par une autre femme et que maintenant elle est 3éme, et qu'elle va finir tranquillement en espérant rester 3éme ... je continue d'accélérer, tout va bien, les randonneurs se rangent, à chaque fois qu'un coureur arrive sur eux, c'est sympa. Je passe quelques coureurs en train de marcher, et un spectateur m'indique qu'il reste 2km. C'est en descente, au loin, j'entends la voix de Daniel, qui annonce, au micro, le nom de chaque coureur passant la ligne d'arrivée. Je double beaucoup de marcheurs avec des bâtons, je reste vigilant, ça serait stupide de chuter si prêt de la fin. Je passe la ligne, sous les encouragements de mon copain Daniel, en 2h23'20" à la 96éme place au scratch et 4éme V3H. Daniel est déjà arrivé, il a bouclé la course en 2h12'33" et termine 67éme au scratch et 26éme V1H. Le 3éme de la bande est Cédric, il passe la ligne en 2h30'48", à la 126éme place au scratch et 47éme V1H et le 4éme, c'est Wilson qui termine en 2h36'38" à la 141éme place au scratch et 46éme Sénior. Pour la course de 12km, Romaric a terminé en 1h16'39", se classant à la 159éme place au scratch et 53éme Sénior et Didier, en terminant en 1h22'59", se classe 218éme au scratch et 16éme V3H.
Eva, Momo et Aline, qui ont participé à la rando de 9km, bouclent leur périple en 1h35', sans connaître le moindre problème.
Prochaine étape du Trail Tour Normandie, Gravigny (27) le 14 avril, mais avant, nous serons le 31, à Conches, pour le Trail de l'Espoir, au profit de la Ligue Contre le Cancer.

..............................

Dimanche 03 mars : Gonfreville l'Orcher - 76 - Trail des 7 Mares - (Trail Tour Normandie)

Départ de bonne heure ce matin, Romaric arrive à la maison à 6h10 et laisse sa voiture dans ma cour, aujourd'hui, c'est moi qui conduit. Nous passons par St Elier pour récupérer Daniel et Cédric et direction Gonfreville l'Orcher pour la 2éme étape du Trail Tour Normandie. Daniel, Romaric et Cédric sont inscrits sur le Trail de 22km, mais, moi, j'ai opté pour le Trail de 11km, car je rentre tout juste d'un voyage au Cambodge, et aux retours des deux derniers voyages, étant donné que j'ai été un peu KO, pendant quelques jours, j'ai préféré m'inscrire sur le 11km, avant de partir en voyage, pour être sur de pouvoir terminer la course. Mais les voyages ne se ressemblent pas et cette année, je suis rentré en pleine forme, j'aurai pu faire le 22km ...
Il n'est pas encore 8h quand nous arrivons sur le parking du Stade Maurice Baquet de Gonfreville l'Orcher. C'est la bonne heure, il n'y a presque personne au retrait des dossards, donc nous récupérons les nôtres avant de prendre un petit café, gentiment offert par les organisateurs, puis nous retournons à la voiture pour nous habiller en Traileurs. Le départ du 22km est prévu à 9h et celui du 11km, à 9h20, c'est bien, nous avons le temps de nous échauffer un peu. Il fait 12°, il y a du vent et de la pluie est annoncée par Météo France, mais pour l'instant, il ne pleut pas ... c'est le moment de faire une petite photo souvenir avant le départ de l'échauffement.


Daniel, Cédric, Fabrice et Romaric, avant le départ.

Il est tout juste 9h quand le speaker donne le départ du 22km. Je suis à la sortie du stade pour voir passer les copains et surtout les encourager. Je trottine encore un peu sur le stade situé à côté du stade de départ, jusqu'au moment ou le speaker nous a invités à nous rassembler sous l'arche de départ et comme prévu, après les rappels des consignes de sécurité, il a donné le départ à 9h20'. Un petit tour de stade et nous voilà sur la route, pendant un peu plus de 2km avant de nous engager dans un chemin, large et très roulant jusqu'au km3 où nous entrons dans la forêt. Vers le km4, nous arrivons sur la première montée, il n'y a pas eu de ralentissement, jusqu'à maintenant, et c'est encore le cas, chacun montant à son propre rythme, sans créer de bouchon. J'alterne course et marche rapide pour arriver au km5 en 28'. Nous quittons la forêt pour 1,5km en plaine, avec un fort vent, heureusement que nous changeons de direction, plusieurs fois, cela nous évite de l'avoir trop longtemps, de face. C'est d'ailleurs à cet endroit que Jean-Michel s'est installé pour nous prendre en photo pour l'excellent site www.normandiecourseapied.com , pas fou, il ne s'est pas mis 200m plus loin, à l'endroit où nous traversons une cour de ferme, le chemin est complètement recouvert de boue, pendant environ 30m et les tas de fumier qui se trouvent sur un côté, ne sentent pas la rose ... A peine 500m plus loin, nous arrivons au pied de la 2éme montée, encore une fois, j'alterne marche et course. En arrivant au sommet, nous découvrons un point de vue magnifique, sur le Pont de Normandie.
De là, nous entamons une belle portion en forêt, sur un beau chemin en légère descente jusqu'au km9, au pied de la 3éme et dernière montée, à ma montre, cela fait 54' que je suis parti ... allez, encore 2km. Cette fois, je monte en marchant, mais je ne perds pas beaucoup de temps, 3' pour grimper et seulement un petit jeune qui me passe en m'encourageant, c'est sympa. Les 2 derniers km sont en légère montée, mais je ne lâche rien et je termine en 1h06'32" à la 55éme place au scratch et 3éme V3H, très content de ce résultat.


Passage dans la plaine pour Cédric, Romaric et Daniel (Merci Jean Michel pour les photos www.normandiecourseapied.com)

Je vais vite me changer pour ne pas attraper froid, avant d'aller boire un grand verre de coca et manger quelques petits morceaux de chocolat et une part de cake, puis je passe récupérer mon cadeau "finisher", un pot de confiture, un pot de pâté et un filet de pomme de terre, le tout, provenant de producteurs locaux, un cadeau très sympa, qui fait le bonheur de tous les participants.
Je retourne à l'entrée du stade pour guetter l'arrivée des copains et c'est Daniel qui arrive le premier, il boucle la course en 2h10'50" à la 147éme place et 68éme V1H. Arrive ensuite Romaric, qui termine en 2h38'28" à la 302éme place et 106éme Sénior H. Puis c'est au tour de Cédric de passer la ligne en 2h39'11" à la 307éme place et 119éme V1H.
 


Même endroit pour Fabrice quelques minutes plus tard, pour le 11km, encore merci Jean Michel pour la photo.

Après avoir profité du ravitaillement, bu une petite bière, ensemble, nous avons repris la route pour rentrer, en prévoyant déjà la prochaine escapade. Nous serons à Louviers, pour le Trail des Violettes, le 24 mars, toujours dans le cadre du Trail Tour Normandie.  Il nous reste à définir sur quelle distance chacun va s'inscrire, mais nous y serons.

En écrivant ce récit, je regarde sur le site de la course, et je me rends compte que les résultats, affichés le matin sur place, ne sont pas les mêmes que sur le site ... après renseignements, certaines puces n'auraient pas fonctionné correctement et les organisateurs demandent aux coureurs de bien vouloir les contacter pour qu'ils donnent leurs temps, afin de les rentrer dans le classement !!! Du coup, dimanche soir, j'étais 60éme et 4éme V3H ... et lundi après-midi, à 16h00, me voilà 69éme ... à suivre ... !!!
 

..............................

Dimanche 27 janvier : Manneville-sur-Risle - 27 - Trail des Résistants - (Trail Tour Normandie)

Nous partons, Eva et moi, de Damville à 6h20, et si le départ de chez nous, est si tôt, c'est parce que nous avons plus d'une heure de route, pour aller participer à notre première course de l'année. C'est aussi, la première manche du Trail Tour Normandie, ce qui attire beaucoup de monde. Nous faisons un petit détour pour embarquer avec nous, notre belle-sœur, Aline. Toutes les deux, Eva et Aline, vont participer à la Randonnée de 14km, leur départ est prévu à 9h40, et moi, je vais faire le Trail de 30km, qui démarre à 9h00. Il y a aussi un Trail de 14km, sur le même parcours que la Randonnée, dont le départ est prévu à 9h30. Sur place, nous retrouvons Daniel, Romaric et Serge, qui sont inscrits, comme moi, sur le Trail de 30km, ainsi que Cédric, qui fait le Trail de 14km.
Après avoir bu un petit café, offert par les organisateurs, nous récupérons nos dossards et nous rejoignons les voitures pour nous déguiser en traileurs ... il ne fait pas très chaud et c'est surtout le vent qui est glacial. Avec Daniel, nous partons nous échauffer un petit peu, histoire de réveiller les gambettes. Puis nous nous installons près de la ligne de départ, en écoutant les dernières consignes des organisateurs. Il est tout juste 9h, et c'est parti pour 30km et 800m de D+, je pense, enfin, j'espère finir en moins de 3h30, et, aux alentours de 3h15, ça me ferait bien plaisir, mais on ne sait jamais ...


Fabrice, Cédric, Daniel et Romaric, avant le départ.

A peine quelques centaines de mètres après le départ, nous quittons le bitume pour entamer la première descente, dans la boue, et déjà, ça se complique, ça glisse et les appuis sont difficiles, les muscles vont souffrir ... Daniel est parti comme un fou, il est déjà loin devant, pour Romaric, Serge et moi, c'est un peu plus calme et nous le laissons partir et faire sa course. Le peloton s'étire doucement, nous ne sommes qu'un peu plus de 200, sur la course. Il y a quelques petites bosses, mais pas de grosses difficultés, la seule difficulté que l'on rencontre ... c'est d'arriver à tenir debout, dans les portions boueuses. J'arrive au km5 en 30', en compagnie de Serge, Romaric n'est plus avec nous, et Daniel est toujours devant. Je continue mais je me dis que ça va un peu vite pour moi, alors je lève un peu le pied, laissant Serge partir, devant. J'ai l'impression de courir un peu moins vite mais j'arrive au km7,5 en 45', c'est toujours du 10km/h ... et je suis encore à 10km/h quand je passe au km10, puisque j'ai juste 1h, à ma montre, malgré un passage de 2km, dans la plaine, face au vent, sur un chemin, très glissant. Heureusement, maintenant je suis dans une forêt, bien à l'abri du vent, sur un petit sentier, et même si ce n'est qu'une succession de montées/descentes, le sol est stable et ça redevient, enfin, agréable de courir. Je perds un peu de temps et je passe le km15 en 1h40, je me dis que ça ne va pas être facile de finir en 3h15, mais ce n'est pas grave, je profite de la forêt pour continuer d'avancer ... Et voilà, ça fait 2h que je suis parti et j'ai 18km à ma montre, encore 12 à faire, pour l'instant je suis sur une portion de route, pas de problème de glissade, alors j'avance ... 2h26, 22km, après une longue portion bitumée, me voilà à nouveau, face au vent sur un chemin, très instable, je ne peux quasiment pas courir, j'ai même du mal à marcher, je cherche le meilleur endroit pour avancer, mais j'y laisse beaucoup d'énergie et de temps, au loin, devant moi, c'est pareil pour les coureurs que je vois, dans la même galère que moi ... J'arrive au km25 en 2h45, j'ai des douleurs à l'intérieur des cuisses, encore 5km ... Toujours face au vent, j'ai l'impression que je reviens sur un coureur qui semble avoir encore plus de mal que moi, lui aussi, n'arrête pas de glisser, je me rapproche de plus en plus et je finis par le rejoindre à l'endroit où nous retrouvons la portion de parcours, que nous avions empruntée à l'aller. Il ne reste que 4km à faire, à 2, ça va être plus facile ... nous discutons un peu et nous revenons tranquillement sur un autre coureur. Nous n'allons pas bien vite, mais nous avançons en courant dès que c'est possible. Les dernières bosses ne sont pas plus pentues que les autres, mais pour nous, elles ressemblent à des murs ... alors, nous marchons ... Nous sortons de la forêt et cette fois, nous retrouvons le bitume, il nous reste environ 500m, et devant nous, je vois un coureur en train de marcher ... je propose à mes deux compagnons, de finir en courant un peu plus vite, pour finir en beauté ... ils acceptent, nous doublons le coureur en lui proposant de finir avec nous, mais il est encore plus cuit que nous, alors il ne s'accroche pas derrière nous. Nous passons ensemble la ligne d'arrivée en 3h26'37", à la 137éme place, pour moi, et 3éme V3H. Puis 5" après nous, arrive le coureur que nous venions de dépasser, il est 138éme et ... 4éme V3H !!!
Daniel a réussi à tenir le rythme, il termine en 2h59'17" à la 63éme place et 28éme V1H, Serge a passé la ligne pas très loin devant moi en 3h24'40" à la 126éme place et 9éme V2H, quand à Romaric, il boucle sa course en 3h55'23" à la 192éme place et 74éme SH.


Pour Daniel, Serge et Fabrice, c'est en montée et pour Romaric, c'est tout en descente ...

Pour Eva et Aline, tout avait bien commencé, il fallait qu'elles suivent le parcours fléché du Trail de 14km, sauf qu'à quelques endroits, les organisateurs avaient ajouté des pancartes "RANDO", pour éviter certains passages du trail, et vers le km5, elles sont parties sur l'itinéraire "RANDO", mais au bout d'environ 1km, il n'y avait plus de balisage et elles ont rencontré un groupe de marcheurs qui arrivait en face, et qui était aussi perdu ... Ils sont tous rentrés ensemble par un chemin qu'une des personnes connaissait, un peu déçues, elles n'ont fait qu'un peu plus de 10km, sous la pluie et, elles aussi, dans la boue, dommage.

..............................